Qualimat Transport
Niveaux de nettoyage
En fonction de la qualification de(s) la marchandise(s) transportée(s) précédemment, un des niveaux de nettoyage ci dessous est à effectuer :

  • Niveau A : nettoyage à sec (balayage, soufflage,…) ou pour les liquides (égouttage, raclage,…)
  • Niveau B : nettoyage à l’eau claire
  • Niveau C: niveau B + détergent adapté et « agréé » pour le contact alimentaire
  • Niveau D : niveau B ou C + désinfection avec un désinfectant « agréé » pour le contact alimentaire. Lorsqu’il est requis, le nettoyage de niveau D doit intervenir avant tout nouveau chargement de « produits », quel que soit le nombre de transports intermédiaires.

Les niveaux de nettoyage sont spécifiés dans l'IDTF


L'IDTF (International Database Transport (for) Feed

Avec la version 5 du cahier des charges Qualimat Transport, les niveaux de nettoyage requis sont ceux définis dans l'IDTF. 

L’IDTF est une  base donnée européenne commune aux 8 organisations constituant l’ICRT (International Committee Road Transport = Comité International pour le Transport Routier). Ces organisations  ont en effet souhaité qu’une base de données commune et en 4 langues, puisse être mise « en ligne », facilitant la détermination de la bonne combinaison « marchandise transportée / nettoyage à appliquer » pour les entreprises qui opèrent au niveau international.

 

Cette base de données informatisée, accessible sur l'adresse icrt-idtf.com, permet de rechercher une marchandise et de connaitre directement le niveau de nettoyage requis ou l'interdiction de transport.

Un manuel utilisation est à votre disposition.
 


Liste des différences
L’évaluation de certaines marchandises varie encore d’un système à l’autre, essentiellement pour des raisons de législations nationales différentes. Ces différences sont mises en évidence dans la base de données. Une liste des différences y est téléchargeable. Pour y accéder, vous devez vous rendre sur le site de l'IDTF et cliquer en bas à gauche sur [Liste des différences].


L’opérateur de transport désirant travailler dans le cadre de la reconnaissance mutuelle avec les autres systèmes équivalents doit prendre connaissance de façon régulière de la liste des différences.  L'exigence la plus stricte (niveau de nettoyage ou interdiction) dans les chargements précédents doit alors toujours être appliquée avant d'effectuer le transport de "produits" destinés à l'alimentation animale.