• Janvier 2017 - enquête sur la propreté des contenantsSynthèse des résultats
  • Juillet 2016, nouvelle version du protocole de reconnaissance avec le CSA-GTPUne nouvelle version du protocole a été signée le 18 avril 2016 et entre en vigueur le 1er juillet 2016
  • Juin 2016, nouveau membre au sein de l'ICRT Le Comité International des Transports Routiers (ICRT) accueille un 8ème membre : AMA-Marketing
décoration
Qualimat, contrôle qualité
des matières premières

Des contrôles systématiques et pertinents



Zone d'action géographique



  • Qualimat prélève, contrôle et analyse de façon systématique les matières premières importées dans les ports de l'Ouest de la France (Lorient, Montoir, Le Havre, Brest, Le Legué / St-Brieuc, St Malo, La Rochelle, Rochefort). 

  • Pour chaque lot de matière première sont réalisés un ou plusieurs prélèvements au déchargement (cales) ou dans les magasins portuaires.

  • Les matières premières métropolitaines issues des industries de transformation sont contrôlées  selon un plan défini par le comité technique. Ces industries sont localisées en Bretagne, Pays de Loire, Normandie et Picardie.

Action de contrôle
  • Depuis 35 ans 135 millions de tonnes ont été contrôlées en plus de 47 000 prélèvements.
  • Sur 2016, 154 navires contrôlés, représentant près de 2.4 millions de tonnes et 1200 échantillons analysés.




Représentativité des prélèvements
  • La première étape du contrôle consiste en une vérification documentaire ( nature de la marchandise, pays d’origine, fournisseur et tout autre élément de traçabilité) et un contrôle visuel (présence de corps étrangers, couleur, odeur, température). 
  • La deuxième étape, essentielle, est la constitution d'un échantillon représentatif. A titre d’exemple, pendant le déchargement d’un bateau, Qualimat réalise un échantillon représentatif toutes les 500 tonnes.


Eventail des analyses
  • Les échantillons prélevés sont analysés au laboratoire de Qualimat par méthodes rapides NIR (Humidité, Protéine, Matières grasses, Cellulose, Amidon) et ELISA (Mycotoxines, quantification OGM)
  • Des analyses plus complexes sont confiées à des laboratoires agréés afin de compléter  le profil nutritionnel  des matières premières et de s’assurer du respect de la réglementation fixant les limites pour chacune des substances indésirables.